Là où je travaille il y a un couloir sombre avec « les labos »

par Marion, doctorante en Droit

Là où je travaille il y a des livres et des revues, puisque c’est une bibliothèque, de la moquette verte kaki immonde, des chaises oranges, des tables de 9 places. En ce moment il y a des ventilateurs. Je m’assois toujours à côté de la fenêtre.

Là où je travaille il y a une mezzanine où quand il pleut sur le toit entôlé il y a un bruit ploc ploc, on ne peut plus travailler. Continuer la lecture de « Là où je travaille il y a un couloir sombre avec « les labos » »

Écrire

“Écrire : essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes.”

Georges Perec, Espèces d’espaces, Paris, 1973-1974

Ecritoires-miroirs

La table de travail, le bureau, le pupitre, l’écritoire.

Celui de la maison : en bois clair. Trois bougies et une boule à neige: pour réchauffer l’atmosphère. Ma boite à outils : trousse, pot à crayon, post-its (bleus, rouges, jaunes, verts), agrafeuse, perforatrice. Agenda (deux), carnets (3), cahier rouge (1). Livres : empilés. Tasse de thé : souvent. Lampe : lumière douce et plutôt chaude (dans les jaunes). Sticks à lèvre : deux, trois ? Sur le mur : « L’horizon chimérique », tant regardé depuis qu’il est affiché. Photographie non contractuelle : la place des objets dépend de l’humeur de l’occupante. Il accueille la préparation des cours, l’entassement des fiches de lecture, … la nervosité. Continuer la lecture de « Ecritoires-miroirs »